Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le survivalisme et les enfants

C'est complexe. Comment les enfants peuvent s'inscrire dans une démarche survivaliste ? Comment accorder une place aux enfants dans une situation de survie ? Il est est certain qu'à première vue, d'avoir des enfants est un véritable frein. Ce n'est déjà pas évident de se gérer soit même … et les enfants vont tout compliquer.

Pour se déplacer rapidement en toute discrétion par exemple : il faut porter les enfants en bas âges au détriment des ressources, les plus grands marchent très lentement et ont peu d'endurance. Ils sont bruyants, il jouent, ils pleurent. Ils mobilisent énormément d'énergie et d'attention.

Pour les ressources ce sont évidemment des bouches de plus à nourrir. Des bouches qui manquent de patience et qui ont besoin d'un apport régulier de nourriture (à heure fixe)

Le survivalisme et les enfants
Photo de tama66 sur Unsplash

Pour s'occuper d'enfants, il faut aussi parfois du matériel supplémentaire : biberon, couche lavable, doudou, etc...

Au niveau des apports techniques, il ne faudra pas compter sur eux (ils ne savent déjà pas faire leurs lacets). Au niveau portage, non plus.

Bref, si vous êtes parents comme moi … imaginez la pire situation et ajoutez vos enfants ! C'est l'enfer dans l'enfer !

Le survivalisme et les enfants
Photo de vikhesse sur Unsplash

Il y a aussi tout un aspect psychologique qui peut nous affaiblir et nous éloigner de la « survie ». La plupart des parents préféreront mourir que d'abandonner leur(s) enfants. Les parents se sacriefieront en cas de famine, de maltraitance, d'incendie,... Un « parent » est un membre faible d'un groupe qui choisiera toujours le bien de son enfant plutôt que l'intéret du collectif. Même, si s'occuper d'un enfant est une vraie force, et donne de la force, cela va souvent en l'encontre du bon sens.

Voilà, le tableau est fait. Les enfants se n'est pas compatible avec la survie éfficace ! Malgré cela …

A quoi bon vivre ou survivre si ce n'est pas pour élaborer un avenir meilleur ?

En ça les enfants sont l'incarnation de nos espoirs pour le futur.

 

Mes enfants sont encore très petits, mais s'intéressent déjà, forcément, à ce que je fais. Pour eux, je suis la normalité. Si papa allume un feu avec un firesteel … je veux faire pareil. Mes enfants commencent à reproduire ce que je fais. La transmission ne se fait pas dans un discours sur le survivalisme, mais sur ce que je suis et ce que je fais. Je vous assure que c'est un bonheur de les voir évoluer dans la nature avec beaucoup de respect et un sens de l'observation qui me dépasse parfois.

Je suis de ceux qui ne souhaite pas être confronté à un effondrement. Je vais tout faire pour que cela n'arrive pas. Mais, c'est aussi repousser l'échéance pour les générations futurs. J'ai commencé très tard à m'intéresser à l'autosuffisance, les savoir-faire, les outils, etc … Et d'une certaines manière, je fais vivre ces valeurs et ces connaissances dans mes enfants. Je ne sais pas s'ils seront prêts, ni moi d'ailleurs. Mais il seront certainement plus résiliants que si je me voilais la face en ne faisant rien.

 

Le survivalisme et les enfants
Photo de mael_balland sur Unsplash

La vie d'un survivaliste avec des enfants, c'est :

  • pensez à des moyens de fuite pour toute la famille (transports, hébergements,...)

  • collectez et produire des ressources pour toutes la famille

  • se monter digne, juste et fort en toutes circonstances

  • apprendre et transmettre

 

C'est aussi avoir beaucoup d'amour en retour. Et ça, ça compte aussi beaucoup pour survivre et accepter des situations très difficile.

Le survivalisme et les enfants
Photo de surface sur Unsplash
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article